Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Salima Raoui

Artiste - Art Thérapeute Humaniste- Fondatrice de ECC/ABB

Salima Raoui

Chronique de Benslimane : Mawlid à Sidi M'Hamed Benslimane

 

 

Depuis mon arrivée à Benslimane en Septembre dernier je n'ai pas encore pu aller rendre visite au patron saint de la ville, dont la ville porte le nom d'ailleurs.

En faisant quelques petites recherches sur l'endroit que j'appelle home maintenant, je découvre que ce fut une base militaire créée par les français lors du protectorat, et qui s'appelait Camp Boulhaut.

Elle reste d'ailleurs une ville avec beaucoup de presence militaire , une académie de formation des cadres des forces armées royales, un aéroport base militaire et plus.

Trop drôle que je quitte mon appartement à Rabat, une residence militaire aussi, pour aménager dans une ville militaire! 

Dans la page en lien ci-dessous vous trouverez des details sur son histoire , ici un petit extrait : "De Boulhaut à Benslimane
A ces débuts, il s’agissait d’un simple camp militaire. Officiellement fondé le 23 mai 1908, il est nommé par les Français Camp Boulhaut en hommage à l’officier Paul Boulhaut qui y est tué par les résistants de la région. C’est pour cela qu’il est encore surnommé, par les anciens, la Kachla (caserne)."

J'y habite un quartier appelé Jradi dans une maison pleine de l'histoire du Maroc voisine immediate de la villa Les Chênes  citée dans cet extrait, villa d'ailleurs totalement détruite sauf pour ses murs, sa façade et sa ...cheminée... impressionnante! : 

"Le plus ancien quartier de la ville s’appelle Jradi. Il reste le quartier le plus vert et le plus agréable tant il abrite un ensemble de belles villas coloniales. Certaines ont souffert de l’outrage du temps. D’autres ont été rénovées, voire entièrement reconstruites. Une véritable ode à parcourir le quartier en promenade.

De vieux palmiers longent les voies de ce lieu aussi calme que pétri d’histoire. A ses débuts, ce sont les colons et les militaires français qui y ont logé pendant près d’un demi-siècle. Après le départ de ceux-ci, des Marocains prennent leur place.
Des riches, des moyennement riches. Mais aussi des pauvres qui ont parfois continué à occuper le pavillon domestique délaissant la maison du maître qui, faute d’entretien, est tombée en ruine.

C’est le cas d’Ahmed, aujourd’hui 84 ans. Cet ancien gardien qui faisait également office de jardinier de la villa nommée les Chênes. Une maison qu’il ne quittera que durant les années 1980.

La villa est belle. Construite sur un demi-hectare environ, elle a néanmoins subi de graves avaries dues à sa déshérence. Jusqu’à très récemment, ses grenadiers, cerisiers et orangers attiraient encore les maraudeurs de tout poil. Le voisin immédiat d’Ahmed n’était autre que…Ssi Abderrahim Bouabid. Celui-là même qui a fondé l’USFP et en a longtemps été le premier secrétaire." 

Par Maâti Monjib, Zamane, 12/1/2106

Donc je reviens au theme de cet article, le Mawlid et Sidi Benslimane. Je profite  de la visite de mon amie d'enfance  et soeur de coeur Sophia Hadi pour aller payer homage au saint patron, et nous y recueillir un instant. Nous n'avons pas eu l'occasion depuis longtemps de nous retrouver seules comme il y a juste quelques années pour pratiquer notre spiritualité et nourrir et nous nourrir de notre sororité/amitié depuis l'enfance!

Une matinee belle et ensoleillée, commencée avec un dikr , l'écoute des chants nabawi et celui des oiseaux en choeur avec nous!

Arrivées au sanctuaire, nous  découvrons un lieu serein,paisible, beau et accueillant.

Il fait bon me retrouver dans mes traditions, m'habiller et vivre les ceremonies et rituels ancestraux, même si j'ai longtemps vécu au USA et troqué la Jellaba de ma grand mère berbère pour des vêtements occidentaux depuis 2 generations, il s'en trouve pas moins, que j'ai beaucoup de plaisir à me relier à mes ancêtres de cette manière aussi!

Je découvre ainsi l'histoire du saint et ses vertus! J'apprends aussi que la grande dame feu Benazir Butto serait venue lui rendre visite:

"Benazir est venue au Maroc en 1994 à l'occasion du congrès islamique. Elle s'est rendue à Benslimane pour se recueillir au mausolée du saint patron de la ville Sidi M'hammed Benslimane . La visite de cette grande dame avait honoré la ville et marqué les esprits." http://www.benslimane.ma/figures_enpreintes_3.html

Il me reste encore à connaitre un peu plus ce saint , n'ayant pas ou peu trouvé d'informations sur lui. Si vous en avez, merci de m'envoyer les liens!

Mais j'ai tout mon temps, ici à Benslimane, le temps nous est rendu et en cela c'est juste absolument sans prix! J'aime le clin d'oeil de la vieille pendule dans le sanctuaire où nous nous sommes installées juste a coté "inconsciemment"

Je vous souhaite de belles découvertes dans la ville où vous résidez et de prendre le temps de remonter le temps!

Amour et Lumiere

Salima

 

 

Chronique de Benslimane : Mawlid à Sidi M'Hamed Benslimane
Chronique de Benslimane : Mawlid à Sidi M'Hamed Benslimane
Chronique de Benslimane : Mawlid à Sidi M'Hamed Benslimane

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article