Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Salima Raoui

Artiste - Art Thérapeute Humaniste- Fondatrice de ECC/ABB

Salima Raoui

Mini Retraite chez soi : pourquoi?

 

Parce que c'est encore plus d'actualité , je remets ce post en ligne écrit en mars 2018...il peut être recyclé pour la situation actuelle de confinement general! 

En cette matinée accompagnée du vent fort qui souffle dehors avec nuages, éclairs, tonnerre, pluie , soleil , ciel bleu, blanc ou  gris, je ressens en moi une humeur aussi troublante et changeante que celle du climat dehors...

Une pleine lune bien annoncée, mais aussi une fin d'année zodiacale, qui se termine à l' équinoxe de printemps , le 21 Mars, la fin d'un cycle annuel, un nettoyage de printemps dans tous les domaines

Le vent souffle dehors et emporte avec lui tout ce qui doit partir, résidus et anciens schémas , poussières , ombres et négativité.

Les amérindiens profitent de ces temps de tempêtes pour sortir et ouvrir grand les bras et jambes offerts aux éléments pour nettoyer toutes les charges magnétiques, électriques négatives collées sur leur champs corporel et aurique.

Je me plairais bien à le faire mais je  risque de passer pour une extra terrestre dans mon environnement résidentiel bien sécurisé ici à Kenitra . Alors  je le fais intérieurement et grâce à la quête de vision c'est tout comme!

Cela fait 10 jours que je suis en mode silence chez moi , seule, à rédiger le livre pour ©Luna et Shams , peindre et créer de nouveaux bijoux.

Seule, sans aide domestique, sans visites, sans sorties ( à part une la semaine derniere pour une journée ensoleillée et divine à la plage de Mehdia) , j'apprends à re-apprivoiser ma compagnie.

Pas facile! Quand on a l'habitude du mouvement, des interactions réelles ou virtuelles amicales, familiales, professionnelles, il est difficile  de se retrouver seule, dans l'immobilité choisie et même imposée par un corps qui adore collaborer  ou exprimer ce qui se passe en soi, avec pour moi une sciatique et un lumbago aigue depuis 3 jours...

Difficile parce que le monde nous a désappris la solitude, nous a même au contraire engloutis dans une spirale  infinie de connexion, interaction, communication et action !!

Les premiers jours sont les plus "hard" car ils révèlent o combien nous sommes devenus adicts à FB, aux newsfeed, aux petits likes et commentaires ici et là, ce qui nous apparait réellement que lorsque nous nous  arrêtons. 

Arrêter d'exister aux yeux du monde est une petite mort, une mort de l'ego...et pour continuer à exister il est essentiel de s'auto-valider, s'auto accepter dans ses ombres et sa lumière, re-apprendre à s'aimer dans le silence et l'obscurité, dans le monde intra-utérin de sa solitude.

En fait c'est un retour à la matrice, là où nous étions seuls, dans le "silence" intérieur, conscients du bruit extérieur, nourris de l'intérieur, mais n'existant en soi que dans nos propres mouvements, ressentis et processus de croissance.

Comme un retour dans le cocon , la chrysalide du papillon en cours de devenir

La solitude permet ce retour en arrière pour une nouvelle naissance à soi autrement

Comme le vent emporte les feuilles et la poussière, la retraite nettoie, et facilite le re-alignement avec et l'émergence de ce que l'âme ( le vaisseau mère comme dirait Gary Zukav dans the Seat of the Soul) souhaite manifester dans la matière , notre corps véhicule matériel de son incarnation.

Ce que j'ai fait et appris pendant cette retraite?

En écoutant des vidéos sur Youtube, je me suis remplie de plein d'enseignements nécessaires à cette étape de ma vie.

En rédigeant la formation, j'ai fait un retour sur tout ce que j'ai accompli ces dernières années et je me suis auto-validée sur un parcours accompli en total alignement avec mon âme et intégrité avec mon coeur.

En ne voyant plus personne, ni sur FB ni en live, je me suis vue, un peu mieux, un peu plus , moins floue, moins dans ce que je "fantasme être" mais plus dans ce que je suis aujourd'hui avec le pourcentage de peur et celui d'amour qui se jouent en moi, face au challenge de la survie de l'ego et de l'accomplissement de l'âme. Une danse éternelle en quête d'équilibre.

J'apprends aussi que cet amour je dois le faire traverser par mon corps aussi...accueillir la douleur de la sciatique, la comprendre et lui envoyer tout l'amour que je peux au moment même de la souffrance car je ne prends de médicaments que lorsque je suis totalement et complètement paralysée par la douleur.. Ce n'est qu'au bout de 2 jours et 2 nuits de négociation avec la peur de la douleur, la douleur, et l'amour qui la soulage temporairement que  je lâche prise et rends grâce à l'invention des anti-inflammatoires...

Je reviens de cette solitude plus incarnée en moi, plus à l'aise avec la douleur, le vide, la non action et la non interaction avec le monde

Comme si j'étais partie  vivre dans d'autres mondes, avec le film flash back de ma vie, l'amour et le pardon, les moments forts et les moments clés, je reviens comme d'une EMI ( expérience de mort imminente) pleine d'amour inconditionnel pour moi et pour l'autre. Et consciente de la vie et de sa dimension sacrée et précieuse.

Cette solitude que je me suis imposée au départ pour accoucher de la formation, semble plus avoir servi à me faire accoucher de moi encore plus proche de mon âme que jamais.

Je ne la recommande pas à tous, il faut déjà avoir l'habitude de vivre seul, mais surtout être prêt à faire face à toutes ses ombres qui se précipitent à la porte des que les autres se ferment sur le monde...

Au besoin à  faire avec l'aide de quelqu'un.

Le temps dehors est une métaphore de ce que j'ai rencontré pendant ces 10 jours, des tempêtes, des accalmies, du vent, de la pluie, du soleil, de la chaleur, du froid, de l'obscurité et de la lumière

Et surtout la conscience que lorsque le vent est trop fort dehors il n'y a que la Matrice intérieure qui est mon refuge

Gratitude en cette pleine lune nettoyante et purificatrice, je vous souhaite Amour et Lumiere

Salima

1er Mars 2018, Kenitra

 

 

 

 

 

 

 

 

Mini Retraite chez soi : pourquoi?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article