Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Salima Raoui

Artiste - Art Thérapeute Humaniste- Fondatrice de ECC/ABB

Salima Raoui

Le Confinement et ce qu'il m'a enseigné

Etre à sa place...enfin...chez soi!

Dans mon confinement je retrouve ma place, je suis à ma place. Posée, ancrée, concentrée, les yeux fermés vers l'extérieur et l'oeil intérieur activé.

C'est ce qui me rend heureuse , mon cocon intérieur , mon petit nid tout douillet a toujours été là , ici au Maroc. Les mugs couleurs drapeau marocain me le rappellent ...au cas où je l'aurais oublié!

Pendant ce temps, ce temps au ralenti, ce temps qui s'est enfin donné, ce temps après qui on n'arrêtait pas de courir...j'ai enfin eu tout le loisir de nourrir et purifier mon énergie! Me tourner sur moi-même, avoir le luxe de n'avoir que moi comme soucis quotidien...Quelle aubaine!! 

Si je ne peux aller à la Nature, la Nature viendrait-elle à moi ?

Enfin baigner dans la verdure de mon petit potager...qui deviendra grand avec beaucoup d'amour et de patience. Un potager re-naissant apres 3 ans d'arrêt , les prémices de son désir de voir le jour déjà dans le jardin de la maison à Benslimane.  Ce potager m'a calmé, apaisé, donné une raison tous les matins d'aller voir avec ce jour nouveau, les nouvelles pousses. Ces jours qui se sont delivrés comme des dimanches quotidiens où la monotonie risquait de s'installer, prendre ses aises et ne plus jamais me quitter! Ma visite aux graines qui poussaient , à l'aube, étaient une ode à l'espoir, à la vie qui continue dans le silence et dans l'absence, mais qui pousse, qui pousse... Les plantes devenaient mes amies, mes confidentes, mes complices et moi leur mère nourricière avec la terre et l'eau, l'air et le soleil! Je leur parlais , leur exprimais mon anticipation pressante de les voir sortir de terre et je ne sais pas si c'est mon imagination mais il me semblait qu'elles faisaient tout pour pousser plus vite et rejoindre mon désir de les rencontrer . Même mes plantes vertes ont fleuri et m'ont donné des bouquets gratuits qui ont embellis mon quotidien ! 

Découvrir mon lieu de vie et qui suis-je dedans?

Dans mon appartement j'ai commencé à découvrir chaque coin et recoin, comme si il se révélait à moi qui enfin lui donnait toute mon attention ! Et je me suis mise à ranger, tout, à mon rythme..J'avais tout le temps! Un jour mes vêtements, le lendemain, les perles, par couleur, sans se presser..Il n'y avait plus nulle part où aller , où s'échapper de soi, où procrastiner et remettre à plus tard ; quand j'aurais le temps, quand je serais en vacances, quand il y aura moins de travail...Ce jour, ces jours, ces semaines , ces mois sont enfin arrivés. Y a plus qu'à! 

Créer des espaces égoïstes...est-ce égoïste vraiment?

Et puis dans la foulée j'ai bougé les meubles, changé l'agencement, créé des espaces "égoïstes" juste pour moi, mon besoin, mes humeurs, mes langueurs...Un boudoir qui s'est étalé de pieces en pieces, avec tous les jours de plus en plus de tentacules! Je me suis mise comme la personne la plus importante à servir, par un espace lecture, un de créativité, un autre pour mes repas et un autre juste pour mon repos. Il n'y a plus de visites à inclure dans le partage de mon espace...et puis en rendant mon cabinet/atelier , je récupère aussi mon espace privé et réuni mes deux lieux de vie et de travail sous le même toit. Je me suis RASSEMBLEE!! Il peut y régner le désordre le plus total et la paix la plus absolue...personne à qui plaire, personne à qui déplaire... Et le confinement c'est la fin de la liberté !!!...dit-on? 

Le ciel à porté de la main...et rien que le ciel !!!

Oui si cela veut dire ne plus pouvoir sortir...mais moi je suis sortie tous les jours...sur mon balcon. Je l'ai surtout découvert et je me suis félicitée de n'avoir jamais compromis mon besoin de lumière pour un besoin d'extension d'espace en le couvrant comme suggéré par tous ceux ou presque qui m'y ont rendu visite, avant...A l'instar de beaucoup de mes voisins qui ont dû certainement souffrir de ne pouvoir sentir l'air libre sur leur visage de chez eux... Parfois lorsqu'on écoute son intuition, il arrive un temps où nous sommes confirmés dans notre entêtement à ne pas faire comme les autres...Ce moment est venu, je bénis mon petit balcon et la liberté provisoire qu'il me permet...De mon piédestal, surplombant la ville qui devenait de plus en plus limpide, claire, et belle j'ai vu "moultes" couchers de soleil , les uns aussi merveilleux que les précédents, comme si le ciel s'excusait de cette entrave temporaire à ma liberté d'aller l'admirer de la corniche au bord de l'océan lors de mes marches quotidiennes, avant! Je dois avouer que ceux ci étaient de loin les plus beaux couchers de soleil vus de mon balcon! Les goélands, les mouettes , les pigeons, les tourterelles et même les perruches échappées de chez mes voisins, sont tous venu me faire des coucous rassurants les premieres semaines ..comme si ils m'exprimaient leur soutien, leur présence dans ma solitude. Leur chants le matin et le soir ajoutés à ceux des hirondelles revenues depuis, m'ont enchanté les sens, m'ont hypnotisé à les écouter en regardant passer et defiler les nuages sur fond de ciel poudré. Ils m'ont bercée au rythme lent d'une journée dans mon cocon.  Tout un monde m'a tenu compagnie. Celui des éléments, de la nature et des amis volants en plus de coccinelles, abeilles et petits bébêtes de passage. C'est fou la vie qui nous entoure et qu'on ne voit pas dans notre course contre la montre!

Tout est là, pourquoi faut-il attendre d'être enfermé pour le voir?

Et puis j'ai redécouvert ma bibliothèque et les livres accumulés sur les étagères pas encore lus ou à peine ébauchés interrompue par une distraction ou une autre. Leurs auteurs m'ont accompagné dans ma pensée, dans mon équilibre, mes questionnements et même donné des réponses juste au moment où j'en avais besoin. Mes livres, mes guides ont été encore plus précieux.

Ma cuisine s'est révélée comme une veritable thérapie, les plats ont défilé aussi créatifs et pratiques les uns que les autres et m'ont relié à distance à mes frangins. C'est à qui inspirerait les 2 autres de recettes toutes aussi tentantes les unes que les autres. L'un à Casablanca et l'autre dans le sud de la France, nous avons revisité des menus familiaux et retrouvé les recettes de notre maman partie trop tôt mais ayant pris le soin de nous léguer ses recettes dans un livre dédié à chacun...Elle a ainsi pu être avec nous tout ce confinement, encore plus présente et nourricière à travers nous. Le lien avec ma famille s'est renforcé et encore plus à distance, avec des appels quotidiens de mon père, mes frangins et mes enfants et amis aux USA. Ainsi que les liens vrais avec mes amis de coeur et d'âme et avec vous aussi!! Merci WhatsApp , merci FB! 

Cuisine et conscience, comment allier les deux?

Et j'ai commencé à composter, à recycler et  à faire de la cuisine zero déchets...Mon potager me l'a demandé et ensuite ma conscience qui m'interdisait de jeter les déchets de cuisine...Impossible, c'est aussi et encore de la vie! La vie transformée, qui donne de la vie même et encore longtemps après avoir été consommée. Ne plus gaspiller toutes nos ressources, tel fut le mantra de ce confinement !

 

 

Créer la beauté est-ce essentiel?

Mes perles, mes tissus, mes milles idées se sont bousculées à la porte de mon inspiration! Créer du beau pourquoi ? A quoi cela servirait-il , alors que nous allons vers l'essentiel? Est ce du superflu, de la vanité, du luxe qui n'a plus lieu d'être dans la vie après le confinement? Je ne sais pas, tout ce que je sais c'est que le beau a voulu s'exprimer, à travers mes mains, dans ce que j'ai créé, que cela me faisait du bien de voir naitre un collier, un accessoire, chaque semaine ,des trophées sorties du coffre de mon imaginaire.

La réponse c'est une de mes amies aux USA qui me l'a donnée lorsque suite à son achat d'un de ces colliers, je lui ai demandé de patienter le temps de sortir du confinement pour lui faire un envoi par la poste. Elle m'a répondu " It is ok , it gives me something to look forward to! " "C'est ok, cela me donne quelque chose à anticiper" ! 

Alors oui, se faire du bien, faire du bien, faire du beau, est aussi essentiel. L'art continuera à faire battre nos coeurs, à nourrir notre imaginaire, et surtout à mettre du baume à nos coeurs!

 

Et ECC dans tout ça ?

Ma créativité décuplée a aussi  mis au jour un tout nouveau programme d'accompagnement ECC en ligne "Renaitre à Soi en Confiance" co-créé à distance  avec ma collègue et amie Praticienne ECC Senior Lourdes Landmann-Malpica. Ensembles et séparément nous avons accompagné et formé, partagé nos découvertes et étudié les ramifications du confinement avec ses peurs et ses trésors. Nous sommes toutes passées en cobayes dans le processus ce qui nous a permis de vous y accompagner par la suite en toute connaissance de cause.

Ensuite les programmes ECC en ligne ont commencé à se dire, à se demander, j'ai accompagné à distance, adultes, adolescents, et des femmes particulièrement dans leur Féminin Sacré. ECC est en train d'évoluer, étant une approche à l'écoute de son temps et de nouveaux pas de croissance sont en cours avec des changements qui seront annoncés dans les mois qui viennent. Ce stop, cette pause imposée a été une bénédiction sur beaucoup de plans et pour ECC encore plus. Merci l'accompagnement à distance et la plate-forme Zoom! 

Les videos en support de communication se sont multipliées au fur et à mesure que mes accompagnements à distance m'ont confortée dans la certitude qu'il y a beaucoup à partager et que les moyens modernes de la technologie nous le permettent de plus en plus. Merci Youtube! C'est le temps de la transmission sur un autre niveau, la conscience a pris un sacré coup d'éveil global. Elle a besoin d'être accompagnée encore plus profondément dans les mises en place d'un nouveau comportement humain et solidaire pas à pas, au rythme des cycles de la vie.

Et l'invisible ?

Il n'a jamais été aussi VISIBLE...et c'est là tout ce que je dirais sur le sujet aujourd'hui. Il y a eu confinement, chamboulements, prises de decision, il y aura integration, deuil, renonciation, acceptation, guérison, action en conscience et responsabilité, tout cela en un temps et espace donnés. Nous avons tous appris avec cette experience que rien ne sert de courir...il faut juste partir à point. La médecine de la  tortue nous y invite! 

La patience s'est installée et avec elle l'ancrage, est-ce cela le contentement?

Un bel enseignement que ce confinement! Et vous, comment s'est passé le votre? 

Amour et Lumiere

Salima

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Video en pre-post sur le blog!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article