Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Salima Raoui

Artiste - Art Thérapeute Humaniste- Fondatrice de ECC/ABB

Salima Raoui

Tu as su regarder tes peurs, les comprendre, les transformer - Témoignage ECC en ligne

Page ECC ©Salima Raoui 2018

Témoignage de M. reçu par Lourdes Landmann-Malpica à la fin de son accompagnement avec le protocole "Renaitre à Soi en Confiance"  - Avril 2020

"A ma chère Amie M.
Tu as fait un parcours remarquable au cours de ces semaines troubles, inondées d’informations alarmistes.
Tu as su ne pas te laisser envahir par toutes les peurs qui t’entouraient.
Ce protocole t’a permis de semer des petits cailloux blancs qui t’ont tracé un chemin, un repère. Ce chemin était fleuri de glycines, lilas et muguet.
Tu as su regarder tes peurs, les comprendre, les transformer et ton bilan par le « soulmapping »de la transformation est riche et beau de toutes tes ressources.
Tu es une fleur blanche, tu aimes profiter du soleil, du sable chaud, de la mer, ce sont des éléments qui te ressourcent.
Ton vélo c’est ta liberté, les Etoiles sont ta lumière et Merlin l’Enchanteur transforme ton ciel gris en un ciel étoilé, tu as retrouvé ton guide en la personne de ton Grand Père, Papy qui aimait beaucoup « la petite M. ».
Maintenant tu peux continuer à avancer remplie de ces repères et tu sais que d’un mal sort toujours un bien, ceci est inéluctable.
Merci aussi à ton autre guide, Lourdes en qui tu as mis toute ta confiance et qui t’a permis de renaitre, naitre à toi en douceur et sérénité.
Tu as ainsi pu évaluer la qualité de tes échanges, de ton accompagnement par une communication en ligne tout au long de ce protocole COVID 19.
Fin de ton confinement ce lundi 11 mai 2020, avance en confiance en puisant dans tes ressources, tes trésors retrouvés."

Témoignage de M. reçu par Lourdes Landmann-Malpica à la fin de son accompagnement avec le protocole "Renaitre à Soi en Confiance"  - Avril 2020

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article